Commission royale d'enquête sur la situation de la femme au Canada

Les années 1960 ont été une période de changements et de bouleversements spectaculaires au Canada, comme dans la plupart des pays occidentaux. Pendant que s'intensifiaient les mouvements pour les droits de la personne et pour la paix, la deuxième vague du mouvement des femmes prenait aussi de l'ampleur, prônant l'égalité pour les femmes. Dans le boum de l'après-guerre, de plus en plus de femmes choisissaient de faire des études supérieures et d'occuper un emploi rémunéré au lieu d'exercer des rôles traditionnels, alors que d'autres exigeaient la reconnaissance de leur travail au foyer et un plus grand partage des responsabilités entre elles et les hommes.

La Commission royale d'enquête sur la situation de la femme au Canada a été mise sur pied en 1967 afin « de faire enquête et rapport sur le statut des femmes au Canada, et de présenter des recommandations quant aux mesures pouvant être adoptées par le gouvernement fédéral afin d'assurer aux femmes des chances égales à celles des hommes dans toutes les sphères de la société canadienne ».

L'historique Rapport de la Commission royale d'enquête sur la situation de la femme au Canada, déposé au Parlement le 7 décembre 1970, recommandait des moyens d'actualiser la législation et de s'attaquer à des problèmes cruciaux pour les femmes tels que la pauvreté, le droit de la famille, la Loi sur les Indiens et la nécessité de donner une voix aux femmes au sein de l'appareil fédéral.

Le poste de ministre responsable de la Condition féminine a été créé en 1971. Condition féminine Canada, qui relevait à l'origine du Bureau du Conseil privé, est devenu un organisme fédéral en 1976.

La Charte canadienne des droits et libertés, qui interdit la discrimination fondée sur le sexe et d'autres motifs, a été adoptée dans le cadre de la Loi constitutionnelle de 1982.

La vie des filles et des femmes a changé et s'est améliorée de façon spectaculaire au Canada depuis l'époque de la Commission royale, et bien qu'il faille encore améliorer les choses dans certains domaines, les exemples de progrès majeurs abondent. Aujourd'hui, Condition féminine Canada continue de promouvoir l'égalité des sexes et travaille avec de nombreux partenaires dans le but d'amener les femmes et les filles à participer pleinement à toutes les dimensions de la vie canadienne.

Date de modification :