L'apprentissage à faire soi-même sur l'ACS+

La Trousse d'adaptation de la formation sur l'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) a pour but d'aider les organisations à élaborer et à présenter leur propre formation sur mesure sur l'ACS+.

Sur cette page

Conseils pour concevoir et présenter une formation réussie sur l'ACS+

Pour vous aider à vous lancer, cette vidéo explique comment concevoir et donner une bonne formation sur l'ACS+

  • Vidéo : Concevoir et presenter une formation réussie sur l’ACS+

    Cette vidéo ne comporte pas de son ou de narration.

    Transcription de la vidéo

    Trousse d’adaptation de la formation sur l’ACS+

    Concevoir et présenter une formation réussie sur l’ACS+

    Objectifs

    Les objectifs du présent guide :

    • jeter les bases d’une formation réussie
    • fournir des conseils pour bien adapter la formation aux besoins de votre organisation
    Avant de commencer…

    Une exigence préalable : le cybercours Introduction à l’ACS+

    • Conçu pour acquérir un vocabulaire commun et assure une compréhension uniforme de l’ACS+
    • Gratuit
    • Formation qui peut être complétée en moins de deux heures
    Jeter les bases d’une formation réussie
    • Appliquer le modèle ADDIÉ
    • Analyser vos besoins de formation
      • Connaître votre auditoire
      • Appliquer l’ACS+ à votre formation
      • Garder un œil sur votre but
      • Fixer des objectifs SMART
      • Déterminer les méthodes de prestation
      • Déterminer la durée de la formation
      • Établir l’échéancier

    Le modèle ADDIÉ

    À l’aide d’un modèle reconnu de conception pédagogique — le modèle ADDIÉ (ou ADDIE) — le guide vous accompagne à travers les différentes étapes de la conception d’une formation :

    • Analyser
    • Délinéer
    • Développer
    • Implanter
    • Évaluation

    Remarque : L'utilisation d'ADDIÉ dans le présent guide vise à faire en sorte qu'une approche solide et axée sur les objectifs soit adoptée pour la conception et la prestation de la formation ministérielle sur l'ACS+.

    Analyser
    Bien connaître l’auditoire :
    les apprenantes et apprenants adultes

    • Les adultes ont tendance à voir l’apprentissage comme une occasion de régler des problèmes
    • Les adultes apprennent mieux :
      • quand elles ou ils connaissent la raison d’être de la formation
      • quand on leur permet d’appliquer les concepts (c.-à-d. apprentissage par l’expérience)
      • quand le sujet touche directement leur personne ou leur travail
    • Votre formation sur l’ACS+ devrait donc :
      • refléter le contexte de travail actuel et comporter des études de cas pertinentes
      • reposer principalement sur des activités (au moins 70 % de la séance)

    Analyser
    Bien connaître l’auditoire

    • Dans quel type d’organisation travaillez-vous?
      • vocation sociale, sécuritaire, scientifique, économique, opérationnelle ou autre
    • Souhaitez-vous cibler une fonction en particulier?
      • Analystes de politiques, agentes et agents de programme, évaluatrices et évaluateurs, chercheuses et chercheurs, prestataires de services en première ligne, analystes de la réglementation, gestionnaires, autres
    • Les participantes et participants connaissent-ils déjà l’ACS+?

    Analyser
    Appliquer l’ACS+ à votre formation

    • Une formation réussie ne doit pas seulement être non sexiste, elle doit être inclusive — y compris dans le langage utilisé (évitez de donner au masculin une valeur de neutre)
      • En général, on suppose que la formation est « non sexiste » dès qu’elle vise l’ensemble du personnel
    • CFC a mis au point l’outil de travail Intégration de l’analyse comparative entre les sexes à la conception de la formation pour :
      • tenir compte des effets que l’enseignement peut avoir sur diverses populations de femmes et d’hommes (s’applique à l’enseignement en général, et pas seulement à la formation sur l’ACS+)
      • éviter que la formation ne renforce les préjugés

    Analyse
    Gardez un œil sur votre but

    • A la fin de la session, que doivent être capables de faire les participantes et participants?
      • intégrer l’ACS+ à leur travail (p. ex., analyste des politiques);
      • utiliser un outil d’ACS+ propre (p. ex., une liste de vérification);
      • aider d’autres personnes à intégrer l’ACS+ à leur travail.
    • La formation doit correspondre autant que possible à ce que les participantes et participants seront appelés à faire dans leur travail.

    Analyse
    Gardez un œil sur votre but (suite)

    • Tirez le maximum du temps passé en classe
      • Vous pourriez envoyer un questionnaire avant le cours pour cerner les besoins d’apprentissage
      • Veillez à ce que tout le contenu converge vers votre but
      • Exigez que les participantes et participants aient terminé et réussi la formation en ligne de Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC) sur l’ACS+ afin d’avoir plus de temps pour la pratique en classe

    Analyser
    Fixer des objectifs SMART

    Pour qu’ils soient efficaces, les objectifs devraient présenter les qualités suivantes :

    • Spécifiques
    • Mesurables
    • Atteignables
    • Réalistes
    • Temporels (c.-à-d. avoir une durée déterminée)

    Analyser
    Déterminer les méthodes de prestation

    Exemple

    • Présenter en classe un exemple en suivant les étapes d’une démarche d’ACS+
    • Souligner les types de questions qui peuvent être posées à chaque étape

    Étude de cas

    • Présenter un scénario réaliste (p. ex., note d’information, projet de politique, modification d’un règlement) et demander aux participantes et participants d’y appliquer l’ACS+
    • L’ACS+ commence à devenir un réflexe, c.-à-d. les participantes et participants prennent l’habitude de poser des questions relativement au genre et à la diversité dans leur travail au quotidien

    Analyser
    Déterminer la durée de la formation

    Maintenant que vous connaissez votre auditoire, que vous avez fixé vos objectifs et déterminé votre méthode de prestation, de quelle durée sera votre formation?

    • 1 heure pour une connaissance générale
      • Contexte
      • Notions d’ACS+
      • Exemples généraux
    • Demi-journée
      • Amorce du perfectionnement en ACS+
      • Exemple ou étude de cas
    • Journée entière
      • Perfectionnement des compétences pratiques en ACS+
      • Exemple et une ou plusieurs études de cas détaillées

    Éléments de la formation sur l’ACS+

    • Type d’organisation
      • Politique sociale
      • Vocation scientifique
      • Sécurité publique
      • Vocation économique
      • Contexte opérationnel
      • Justice
      • Autre?
    • Auditoire
      • Analystes de politiques
      • Agentes et agents de programme
      • Évaluatrices et évaluateurs
      • Chercheuses et chercheurs
      • Prestataires de services en première ligne
      • Analystes de la réglementation
      • Communications
    • Savoir-faire requis
      • Aider d’autres personnes à appliquer l’ACS+
      • Appliquer l’ACS+
    • Durée de la formation
      • 1 heure pour une connaissance générale
      • Demi-journée
      • Journée entière
    • Méthodes d’enseignement
      • Exemples
      • Études de cas
    • Disponibilité d’outils d’ACS
      • Oui
      • Non

    Utilisez cette grille pour guider le développement de votre formation. La plus grande partie de votre temps sera consacrée aux trois premières étapes du modèle ADDIÉ — c.-à-d. les lettres A-D-D. (Exemple en jaune)

    Analyser
    Établir l’échéancier

    • 3 ou 4 mois avant la formation
      • Analyser et délinéer : (déterminer l’auditoire, fixer les objectifs, déterminer la durée et les méthodes)
    • 2 ou 3 mois avant la formation
      • Développer le matériel et les outils pédagogiques
      • Annoncer la formation, y compris les objectifs du cours et la formation préalable requise
    • 1 ou 2 mois avant la formation
      • Prendre les inscriptions
      • Confirmer l’inscription et envoyer une invitation

    Analyser
    Établir l’échéancier (suite)

    • 4 à 6 semaines avant la formation
      • Envoyer l’information sur les conditions préalables, à savoir : le cours en ligne (fournir un hyperlien) et le questionnaire préliminaire
    • 3 semaines avant la formation
      • Examiner les questionnaires et, au besoin, ajuster la formation
      • Procéder à l’implantation de la formation
    • 1 ou 2 semaines après la formation
      • Revoir les commentaires de l’évaluation et modifier s’il y a lieu la formation
    • 1 ou 2 mois après la formation
      • Faire le suivi de la formation
    Comment adapter la formation sur l’ACS+ aux besoins de votre organisation
    • Délinéer et développer la formation
    • Implanter
    • Évaluer
    • Utiliser les ressources

    Délinéer et développer

    • Nul besoin de « réinventer la roue »
    • On recommande d’imposer le cybercours Introduction à l’ACS+ comme préalable à toute formation interne sur l’ACS+
    • Servez-vous des études de cas et des autres outils proposés dans la trousse d’adaptation de CFC

    Implanter
    Présenter la formation interne

    • Qui devrait donner la formation?
      • Expérience et savoir-faire en animation
      • Connaissance des priorités de l’organisation
      • Capacité d’adapter le programme en fonction des besoins des participantes et participants

    Implanter
    Conseils pour l’animation

    • Pratiques exemplaires d’animation
      • Respecter les principes d’éducation des adultes
      • Instaurer et maintenir un milieu participatif
      • Aiguiller le groupe vers des résultats satisfaisants
      • Adopter une bonne attitude professionnelle
    • Optez pour un canevas simple pour structurer la formation
      • Par exemple, un canevas de formation dynamisant, articulé autour de trois questions : Quoi? Et alors? Et maintenant?
      • Le cours en ligne répond à la question « Quoi? »; votre formation interne peut donc se concentrer sur les questions « Et alors? » et « Et maintenant? » (exemples sur la diapositive suivante)

    Implanter
    Utiliser un canevas simple

    • Quoi?
      • Les participantes et participants font des observations P. ex., Qu’avez-vous remarqué ou observé? Qu’est-ce que vous avez remarqué pendant l’activité, à la lecture de l’étude de cas? Qu’est-ce qui vous a touché le plus? Quels sont les problèmes ou défis potentiels qui vous ont sauté aux yeux?
    • Et maintenant?
      • Les participantes et participants réfléchissent P. ex. : Notez-vous des similitudes avec votre travail ou votre situation? Cette approche vous rappelle-t-elle une expérience ou des travaux antérieurs? Quels grands thèmes ou principes directeurs s’en dégagent? Quelles similitudes existent entre les enjeux soulevés dans l’étude de cas et ceux que vous rencontrez dans votre travail?
    • Et alors?
      • Les participantes et participants passent à l’action
      • P. ex : À l’issue de la formation d’aujourd’hui, qu’est-ce que vous pourriez commencer à faire ou à changer dans votre travail? Quelles difficultés prévoyez-vous devoir surmonter quand vous commencerez à appliquer l’ACS+? Compte tenu de la structure, des procédures et des outils de votre organisation, existe-t-il des éléments qui pourraient appuyer l’application de l’ACS+? Lesquels? De quels nouveaux outils aurez-vous besoin? Comment pourrez-vous les obtenir?

    Évaluer
    Évaluer le succès de votre formation

    On oublie souvent de vérifier si la formation a produit les résultats escomptés, il s’agit pourtant d’une étape cruciale

    • Demandez aux participantes et participants de remplir un formulaire d’évaluation après la formation; posez-leur des questions précises sur les objectifs d’apprentissage (p. ex., Étaient-ils clairs? Ont-ils été atteints?).
    • Tout au long de la séance de formation, assurez-vous que les participantes et participants apprennent et atteindront les objectifs de la formation (p. ex., par des comptes rendus en séance plénière, en observant le travail des groupes).
    • Le plus grand défi : Comment vérifier si les apprentissages sont mis en application au travail. Quel type de suivi ferez-vous (p. ex., communauté de pratique ou réseau)?

    Bonne chance!

  • Intégration de l’analyse comparative entre les sexes plus à la conception du matériel pédagogique

Exemplier de plans de leçon sur l'ACS+ à l'intention des animatrices et animateurs

Condition féminine Canada a réuni quelques exemples de plans de formation à utiliser et adapter. N'oubliez pas : gardez toujours en tête votre auditoire et le but visé.

Si votre but est d'enseigner les premières bases de l'ACS+, une demi-journée de formation pourrait suffire. Idéalement, celle-ci inclura un exemple d'application de l'ACS+ ou une étude de cas. Voici deux exemples de séances de formation d'une demi-journée à l'intention des animatrices et animateurs :

Pour aller un peu plus loin, vous pourriez offrir une formation d'une journée. Cela donnera le temps à vos apprenantes et apprenants d'approfondir leur compréhension de l'ACS+ et de s'exercer à l'utiliser au moyen d'une étude de cas plus poussée. Voici deux exemples de plan de leçon pour une journée de formation.

D'autres documents de référence comprennent :

Il est important d'enrichir la formation par des activités complémentaires autour de l'ACS+, par exemple : organisez une activité spéciale, inviter les membres du personnel à se joindre à un réseau d'ACS+ ou à en créer un, et concevoir et offrir une formation avancée.

Élaborer des études de cas

Les études de cas sont au cœur de la formation en ACS+. L'expérience a montré qu'elles sont l'un des outils de formation les plus efficaces, parce qu'elles permettent de faire l'essai de la démarche et de vérifier les résultats. En outre, chaque ministère peut préparer des études de cas internes afin de mettre en évidence les besoins qui lui sont propres et d'accroître la sensibilisation à l'ACS+.

Le programme de formation en ACS+ de Condition féminine Canada, présente trois différentes formes d'études de cas :

Étude de cas illustrative – dépeignant l'utilisation de l'ACS+ et son incidence sur une politique, un programme ou un autre projet

Étude de cas brève – une ou deux pages pour initier les personnes participant à la formation à cerner les enjeux propres à l'ACS+ dans le cadre d'un projet particulier

Étude de cas approfondie – présente de l'information de base au sujet d'un enjeu particulier, prescrit une tâche à faire et comprend des documents à l'appui (p. ex., point de vue des parties intéressées à la recherche).

Les outils ci-dessous vous aideront à mettre au point vos propres études de cas :

  • Vidéo : Guide de rédaction

    Cette vidéo ne comporte pas de son ou de narration.

    Transcription de la vidéo

    Trousse d’adaptation de la formation sur l'ACS+

    Rédiger des études de cas

    Objectifs

    Qu’est-ce qu’une étude de cas?

    L’étude de cas est une méthode d’apprentissage fondée sur la résolution de problèmes. Elle place les apprenantes et apprenants devant une situation problématique.

    Pourquoi utiliser une étude de cas?

    L’étude de cas enrichit l’expérience d’apprentissage, car :

    • elle encourage la participation;
    • elle permet aux apprenantes et apprenants d’appliquer immédiatement leurs nouvelles connaissances.

    Dans quels contextes peut-on utiliser les études de cas

    Acquisition ou perfectionnement de compétences dans les domaines suivants :

    • cerner et reconnaître les problèmes;
    • comprendre et interpréter des données;
    • reconnaître les préjugés et suppositions;
    • réfléchir de façon analytique et porter des jugements éclairés.

    En plus d’être un outil d’apprentissage, les études de cas peuvent servir de référence pour l’application de l’ACS+ au travail.

    Formation des adultes

    D’ordinaire, les adultes apprennent mieux :

    • quand elles ou ils connaissent la raison d’être de la formation;
    • quand le sujet les concerne et qu’ils ou elles peuvent appliquer sur-le-champ leurs apprentissages;
    • par l'expérience.

    Les adultes ont tendance à voir l’apprentissage comme une occasion de régler des problèmes.

    Le processus d’apprentissage

    [un cycle]

    • Expérimentation active (planifier ou tenter une mise en pratique des apprentissages)
    • Expérience concrète (mener ou vivre une expérience)
    • Observation réflexive (analyser une expérience)
    • Conceptualisation abstraite (tirer des conclusions ou des enseignements de l’expérience)

    Le processus d’apprentissage (suite)

    • Une étude de cas peut avoir lieu à l’étape de l’expérience concrète ou de l’expérimentation active.
    • Les quatre étapes — expérience concrète, observation réflexive, conceptualisation abstraite, expérimentation active — font partie intégrante de l’apprentissage.

    La création d’études de cas : principes de base

    • Rester proche du réel.
    • Gommer certains détails (« romancer ») au besoin pour protéger la confidentialité.
    • En laisser le soin aux institutions elles-mêmes, puisqu’elles sont généralement mieux placées pour créer des études de case vraiment utiles.
    • Envisager la possibilité d’études de cas conjointes afin d’optimiser l’apprentissage dans l’ensemble des institutions participantes.

    Types d'études de cas

    Notre cadre de formation en comporte trois types :

    • Un exemple — illustrer l’utilisation de l’ACS+ et ses effets sur une politique, un programme ou une autre initiative.
    • Une brève étude de cas — apprendre aux participantes et participants à cerner les principales questions à poser pour une initiative donnée.
    • Une étude de cas détaillée — confier une tâche précise en rapport avec une situation donnée, après avoir présenté des renseignements de base sur cette situation.

    Éléments d’une bonne étude de cas

    • Une étude de cas utile est actuelle et intéressante; la situation doit présenter certaines difficultés.
    • Une bonne étude de cas amène la lectrice ou le lecteur à :
      • porter un regard critique sur l’information présentée;
      • évaluer la situation en profondeur;
      • formuler une solution ou une recommandation réfléchie.

    Contenu d’une étude de cas

    Une étude de cas sur l’application de l’ACS+ devrait :

    • porter sur une initiative gouvernementale précise (passée, en cours ou à venir);
    • fournir assez d’information sur le contexte pour que les apprenantes et apprenants puissent analyser les enjeux qui ont trait au genre et à la diversité et formuler des recommandations;
    • NE devrait PAS nécessairement comprendre un enjeu évident ayant trait au genre ou à d’autres facteurs de diversité.

    Réelles ou fictives

    • Il convient d’utiliser des études de cas fictives lorsque l’exemple réel n’est pas assez complet ou s’il faut protéger l’anonymat de l’organisme et des personnes concernés.
    • Il est aussi possible de créer une étude de cas à partir d’exemples de documents et de mesures se rapportant à plusieurs projets qui relèvent d’organismes différents.

    Méthode (ACS+)

    • Comprend
      • Enjeu
      • Tâche
      • Contexte
      • Annexes (p. ex. : données démographiques, parties prenantes consultées, sommaires de recherches)
    • Vous trouverez un gabarit dans la trousse

    Points à se rappeler

    • Les apprenantes et apprenants doivent posséder suffisamment de connaissances théoriques pour être en mesure de régler les questions et difficultés présentées dans l’étude de cas (c.-à-d. avoir toutes et tous suivi le cours en ligne)
    • Sinon, ce serait comme essayer de réussir un casse-tête sans avoir toutes les pièces.

    Points à se rappeler (suite)

    • Une étude de cas pourrait être pertinente pour une période de deux ou trois ans avant de devoir être révisée.
    • Étant donné que l’étude de cas est une interprétation subjective, il n’y a pas qu’une seule « bonne » réponse aux problèmes présentés.
    • Il est essentiel qu’un bon guide pédagogique (fiches d’instruction) accompagne l’étude de cas.

    Prochaines étapes?

    Défis :

    • Choisir l’enjeu
    • S'entendre
    • Obtenir de la rétroaction
    • Mener l’ACS+
  • Gabarit
  • Démystifier l'ACS+
Date de modification :