Bienvenue au ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Le nouveau ministère des Femmes et de l’Égalité des genres du Canada

Le 13 décembre, par l’adoption de la Loi no 2 d’exécution du budget, Condition féminine Canada est devenue le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres, et la ministre de la Condition féminine, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres.

Devenir un ministère à part entière signifie que l’organisation disposera de la structure, du personnel, des ressources et de la plateforme nécessaires pour s’acquitter plus efficacement de son mandat. Ce changement rend l’organisation plus solide et la positionne sur le même pied que d’autres ministères. Il permet aussi de protéger et améliorer son travail, puisqu’il lui assure l’accès au personnel et aux ressources qu’ont les autres ministères pour produire les meilleurs résultats possible. Ce changement vise à accroitre et stabiliser la priorité accordée aux enjeux liés aux femmes et à l’égalité des genres.

Un nouveau mandat élargi

Le mandat de la ministre sera élargi pour inclure officiellement toutes les questions touchant les femmes de même que les questions d’égalité des genres qui ne sont pas abordées par d’autres ministères, et inclura des questions de genre liées à l’orientation sexuelle ainsi qu’à l’identité et l’expression de genre. Cette officialisation confère un mandat législatif approprié pour bon nombre des activités déjà entreprises par Condition féminine Canada, y compris la prise en compte de l’ensemble des facteurs d’identité inclus dans l’ACS+ pour l’élaboration des politiques et notre compréhension du féminisme dans une perspective intersectionnelle. En vertu de ce nouveau mandat, le ministère continuera à collaborer avec le Secrétariat de la communauté LGBTQ2 sur des questions importantes liées à l’orientation sexuelle, l’identité de genre et l’expression de genre.

La ministre a également le nouveau mandat de promouvoir une meilleure compréhension de l’interaction du sexe et du genre avec d’autres facteurs identitaires, notamment la race, l’origine nationale ou ethnique, l’origine ou l’identité autochtones, l’âge, l’orientation sexuelle, les conditions socioéconomiques, le lieu de résidence et les handicaps.

Rien ne change... sauf pour le mieux!

Toutes les activités menées par Condition féminine Canada sont automatiquement reportées, de sorte que les parties prenantes ayant des accords de contribution ou des contrats avec l’agence n’auront rien à faire pour maintenir leur relation avec le nouveau ministère.

Le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres poursuivra ses activités actuelles et étudiera la manière dont il peut accroitre ses capacités d’entreprendre des recherches et de créer des programmes liés à d’autres questions d’égalité. Cela permettra de brosser un tableau plus complet de la situation où le plus grand nombre de facteurs d’égalité possibles seront pris en compte lors de l’élaboration des politiques et des programmes pour obtenir les meilleurs résultats pour l’ensemble de la population canadienne. Le nouveau ministère consacrera les premiers mois suivants sa création à déterminer ce dont il a besoin pour exécuter son mandat le plus efficacement possible.

Le nouveau ministère veillera à ce que les concepts d’égalité soient davantage intégrés aux politiques et programmes gouvernementaux. Il aidera le gouvernement à mieux comprendre les effets des politiques et mesures gouvernementales sur l’ensemble de la population; cette compréhension se traduira en retour par des initiatives mieux conçues, de nature à produire avec une efficacité accrue des résultats supérieurs pour un plus grand nombre de Canadiennes et de Canadiens et, partant, à faire du Canada un pays plus inclusif et plus prospère.

Nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre avec nos parties prenantes les travaux liés à notre vision commune de l’égalité des genres et de l’inclusion au Canada, en tirant pleinement parti de notre nouvel état de ministère à part entière pour réaliser nos objectifs communs. Pour maintenir notre souplesse et notre efficacité, nous nous engageons à maintenir un dialogue solide et constant avec nos parties prenantes, et nous accorderons toujours de l’importance à la rétroaction obtenue par l’entremise de ces relations pour faire progresser les objectifs très importants que nous partageons.

Actualités

Date de modification :