Quelques conseils

Il ne faut pas croire qu’il est compliqué ou exigeant d’accompagner une femme dans sa carrière. Car, le mentorat, tout comme le marrainage ou le parrainage, est simplement un partenariat entre deux personnes, l’une d’elles étant moins expérimentée que l’autre et souhaitant apprendre de son expérience. Les échanges peuvent être aussi structurés ou aussi informels qu’on le souhaite.

Si vous devenez mentore ou mentor, votre rôle consistera à soutenir et motiver votre protégée en lui faisant part de vos connaissances, de vos opinions et de votre savoir-faire. Vous tâcherez surtout de l'aider à faire progresser sa carrière en vous concentrant sur ses problèmes et ses objectifs. Cette aide pourra prendre diverses formes, par exemple lui faire prendre confiance en elle-même ou renforcer sa capacité de croissance.

Le marrainage ou le parrainage va un peu plus loin : la marraine ou le parrain s’intéresse activement à la carrière de sa protégée et intervient quand c’est possible pour l’aider à progresser, par exemple en faisant valoir sa candidature lorsque des possibilités d’avancement ou de perfectionnement se présentent.

La personne accompagnée, elle, bénéficie du soutien d’une personne fiable et chevronnée, dont elle peut solliciter les avis et tirer des enseignements ancrés dans l’expérience. Ce soutien diffère de la relation d'enseignement traditionnelle, car il crée des occasions de collaboration tout en permettant de travailler conjointement sur des problèmes et des objectifs précis.

Un mentorat, un marrainage ou un parrainage réussi repose habituellement sur certaines bases :

  • Bonne compréhension des objectifs et des besoins d’apprentissage de la personne accompagnée;
  • Définition claire des attentes et des rôles;
  • Interactions qui sont, jusqu’à un certain point, structurées;
  • Bonne communication;
  • Haut niveau de confiance et de confidentialité;
  • Respect de l’emploi du temps des deux parties.

Voici quelques lignes directrices pour que le mentorat soit une expérience gratifiante pour les deux parties :

Mentore ou mentor

Choses à faire

  • Dès le départ, convenez d’objectifs d’apprentissage avec la mentorée.
  • Établissez des mesures objectives pour évaluer le succès de la démarche.
  • Entendez-vous avec la mentorée sur l’ordre du jour de chacune des réunions, indépendamment que celles-ci doivent avoir lieu en personne, par téléphone ou de façon virtuelle.
  • Offrez une rétroaction continue et des suggestions concrètes, fondées sur votre expérience et votre discernement.
  • Écoutez bien et créez des liens de confiance.
  • Posez des questions; relancez ou remettez en question par un sourire; tâchez d’aiguillonner la mentorée vers un moment « eureka ».
  • Soyez authentique, faites preuve de franchise et partagez autant vos bons coups que les mauvais.
  • Guidez la mentorée de sorte qu’elle trouve elle-même les réponses que vous n’êtes pas en mesure de lui fournir.
  • Dirigez-la vers d’autres personnes et vers des ressources utiles.
  • Respectez la confidentialité de toutes vos discussions.
  • Revoyez périodiquement les objectifs établis pour mesurer les progrès.
  • Soyez un modèle qui inspire et une source de motivation.
  • Célébrez les réussites!

Choses à ne pas faire

  • Prendre des décisions pour la mentorée.
  • S’égarer dans les détails.
  • Essayer de diriger son entreprise.
  • Répondre à ses questions et à ses réfutations avant de réfléchir.
  • Fournir des conseils sur des questions qui dépassent votre champ de compétence.
  • Manquer des réunions prévues.
  • Perdre le fil de la discussion par manque d’attention.
  • Manquer de clarté ou de régularité dans les communications.

Personne mentorée

Choses à faire

  • Dès le départ, énoncez clairement vos besoins d’apprentissage et vos objectifs.
  • Indiquez le mode d’apprentissage que vous privilégiez — êtes-vous une personne visuelle, auditive ou tactile?
  • Respectez le temps de votre mentore ou mentor, et faites preuve de souplesse au moment de fixer l’heure de vos rencontres.
  • Soyez organisée.
  • Concentrez-vous sur les objectifs que vous avez établis plutôt que les problèmes du jour.
  • Évaluez les avis de votre mentore ou mentor, puis prenez vos propres décisions.
  • Gardez un esprit ouvert avec votre mentore ou mentor, explorez ses idées.
  • Soyez responsable. Exécutez les tâches dont vous avez convenu.
  • Respectez la confidentialité de toutes les discussions.
  • Partagez vos propres expériences… et essayez d'être aussi une source d'inspiration pour la personne qui vous mentore!

Choses à ne pas faire

  • S’attendre à ce que la mentore ou le mentor ait réponse à tout. Personne n’est expert en tout.
  • Laisser votre mentore ou mentor diriger votre entreprise.
  • Submerger votre mentore ou mentor de détails sans rapport avec vos objectifs d’apprentissage.
  • Demander plus que ce que la mentore ou le mentor s’est engagé à donner.
  • Ne pas se présenter aux réunions.
  • Demander à votre mentore ou mentor de faire de la sollicitation pour vous.

Voici quelques lignes directrices pour que le marrainage ou le parrainage soit une expérience gratifiante pour les deux parties :

Marraine ou parrain

  • Dès le départ, convenez des objectifs de carrière visés.
  • Précisez les attentes à remplir de part et d’autre.
  • Établissez des mesures objectives pour évaluer le succès de la démarche.
  • Écoutez bien et créez des liens de confiance.
  • Questionnez la personne, tout en l’encourageant et en gardant une attitude positive.
  • Déterminez à quels genres de possibilités elle aimerait avoir accès grâce à votre aide.
  • Dirigez-la vers d’autres personnes et vers des ressources utiles.
  • Respectez la confidentialité de toutes vos discussions.
  • Revoyez périodiquement les objectifs établis pour mesurer les progrès.
  • Soyez un modèle qui inspire et une source de motivation.

Personne marrainée ou parrainée

  • Dès le départ, énoncez clairement vos objectifs de carrière.
  • Décrivez votre « carrière idéale ».
  • Faites preuve d’ouverture d’esprit face aux conseils de votre marraine ou parrain.
  • Soyez responsable — si une suggestion de votre marraine ou parrain ne vous convient pas, dites-le.
  • Respectez le temps de votre marraine ou parrain, et faites preuve de souplesse au moment de fixer l’heure de vos rencontres.
  • Respectez la confidentialité de toutes les discussions.
  • Revoyez périodiquement les objectifs établis pour mesurer les progrès.
  • Remerciez votre marraine ou votre parrain pour la motivation ou le soutien offert.
Date de modification :